Lockhart_Main

AVOCAT FICHU MÉTIER (SUITE ET PAS FIN)

Posté le 10 octobre, 2019 dans droit / law

Ce blog l’a déjà dit, que fait l’avocat quand il rentre chez lui le soir ? Il regarde des séries télé d’avocats – Suits, The Good Wife, Damages, Better Call Saul, etc. – le choix est vaste. Comme de valeureux héros comme Helen Parsons, Mike Ross, Saul Goodman ou autre Diane Lockhart. Eh bien pour ceux qui sont en manque, Diane Lockhart est de retour ! Dans une Etude d’avocats noirs combattant entre autres avec l’argent de l’AJ les violences policières de Chicago. Ruinée par un nouveau Madoff, elle n’a pu prendre sa retraite… et voilà thegoodfight. Sur Amazon Prime (gratuit trois moins – juste le temps de voir la saison). Devinette ? A quel(le) avocat(e) inorthodoxe fait-on appel quand on sèche ? Par exemple devant un procureur menteur et pourri du DoJ de Trump qui veut économiser les deniers publics dépensés à poursuivre la police ? J’en ai trop dit et cadeau à celui qui a la réponse. Plus près de chez nous, rares sont les arrêts du TF qui font marrer. Non que les juges n’aient de l’humour mais parce que ni la fonction, ni la tâche ne l’appellent en général.

L’arrêt 6B_515/2019 échappe à la règle : un quidam a troublé la cérémonie funèbre de son oncle mort à l’âge respectable de 96 ans, avant d’être sorti de la chapelle par quatre personnes – dont deux prêtres – par les pieds et les mains. Des enfants ont pleuré. Deux agents de police qui passaient par-là comme dans les cas de droit pénal de première année l’ont empêché de suivre (ou poursuivre ?) le convoi funèbre. Nulle Part Ailleurs s’appelait l’émission de Canal+. Chez nous, cette scène se passe évidemment en Valais. Et le TF de disséquer l’infraction pénale d’atteinte à la paix des morts et la condition de la méchanceté – qui implique de porter atteinte au sentiment de piété, de retirer une satisfaction du troublé créé ou de marquer du mépris aux victimes. Amen. Ce blog avait annoncé il y a déjà quelque temps qu’un nouveau logiciel permettait de time-sheeter avec la pensée. Las pour ceux qui en avaient conçu l’espoir de se débarrasser de cette tâche réductrice, sinon indigne de notre humanité, la date du billet était le 1er avril. Mais. L’appli TimeByPing propose que l’intelligence artificielle répertorie tout ce qu’elle vous identifie faire, numériquement s’entend, et vous fasse une proposition de time-sheet en fin de journée. Le rêve !? Effrayant parce que le programme saura tout ? Saura-t-il plus que ce qui ressort de toutes manières de nos activités numériques ? A suivre ! Atchaobonsoir.

imprimer cet article | Envoyer à un ami | Commentaires fermés sur AVOCAT FICHU MÉTIER (SUITE ET PAS FIN) | RSS

laisser une réponse