420763-french-philosopher-levy-arrives-for-a-meeting-with-emissaries-from-the-libyan-national-council-at-th

BHL LE SIGNE ANNONCIATEUR

Posté le 1 septembre, 2020 dans actu / news

Ce blog a souvent évoqué le tsunami de société que les Millenials et les GenZ imprimeront au monde. Qui révolutionnera la politique, les mœurs, la géopolitique, qui redéfinira notre rapport à la violence, à la guerre, à la défense, qui mettra en place une nouvelle prospérité sociale-démocrate plus égalitaire et toujours plus sociale. Plus responsable et durable aussi. Moins égoïste. La seule question est : quand ? Et cela peut encore prendre un peu de temps. La politique est verrouillée par les vieux, les jeunes doivent se comporter comme des vieux pour y percer, et en l’état démographique de nos sociétés européennes, les vieux contiendront cette révolution encore un temps. Et parce qu’ils ont l’argent, l’épargne, le capital, alors que les jeunes peinent à nouer les deux bouts et à se créer des opportunités de gain en capital ou d’épargne dans un monde à taux d’intérêts et croissance nuls. Vous êtes sceptiques ? Faites le test BHL. 

A table avec des quinquas comme moi, la discussion est tombée sur le nouveau look (?) de BHL. Puis sur ses dernières simagrées. J’ai fait observer que BHL n’est plus une boussole de rien : chez les moins de quarante ans, personne ne sait qui c’est. Signifiant que ce qu’il dit encore aux plus de cinquante ans n’a plus vraiment de sens prospectif. J’ai donc fait le sondage : sur une vingtaine de jeunes de vingt à trente ans, tous universitaires et d’horizons variés, tous enfants de bourgeois, personne ne le connaissait. Alors dans les autres milieux sociaux-économiques, vous imaginez. Cela est révélateur de la vague qui nous attend. BHL n’est pas important. Ce qui l’est, c’est le clivage entre une génération qui termine, qui s’alimente en boucle par la presse et la télévision, et la suivante – qui a ses codes, ses repères, ses médias, ses canaux. Et ses leaders d’opinion qui ne sont plus personne dans la génération BHL. Faites le test. Ça fait un peu mal. Mais c’est salutaire – comme de ne pas se croire encore dans un monde passé. Allez, atchaobonsoir.

imprimer cet article | Envoyer à un ami | Commentaires fermés sur BHL LE SIGNE ANNONCIATEUR | RSS

laisser une réponse