Lotus bleu p.22.1

FAKE NEWS – REALLY?

Posté le 30 novembre, 2019 dans actu / news

Quatre cases du Lotus Bleu paru en 1934 suffisent pour le rappeler : la désinformation, la propagande et la manipulation de l’opinion ont toujours existé. Ont toujours fait des ravages, lancé des guerres, des guerres civiles. La question actuelle est de savoir si le phénomène a été amplifié, ou pas, par Internet. Il est piquant que Trump ait lancé et use ad nauseam de l’expression « fake news », en les reprochant aux grand médias traditionnels, alors qu’il est, lui, l’émetteur et le bénéficiaire du mensonge et de sa diffusion, élevés en système. Vous avez droit à vos opinions mais pas à vos faits, a dit l’ancien sénateur Moynihan. Il n’y a pas de faits mais uniquement des interprétations, disait Nietzsche. A vrai dire, personne n’a jamais compris ce que voulait réellement dire Nietzsche, finalement phare universel et bouée de sauvetage des pensées inabouties, confuses sinon perdues. L’aura des incompréhensibles – par mysticisme ou spiritualité ? – fascinera toujours. Le problème de l’information fausse est-il donc amplifié par la multiplication des contenus et par l’ampleur planétaire de leur diffusion que permet Internet ?

Pas certain – puisque Internet permet aussi la diffusion des faits vrais, des pensées de progrès et du débat entre bonnes et mauvaises pensées. Permet la multiplicité des opinions et leur confrontation. Il est normal que toutes les strates de la pensée humaine s’y retrouvent donc. Le rapport entre les unes et les autres représentait le même challenge dans la société pré-datant Internet mais les vecteurs étaient différents. Presse, radio et bouche-à-oreille assuraient déjà une vaste diffusion des informations et des idées, mais pour autant qu’elles fussent libres. Le challenge est que la raison l’emporte sur la déraison quel que soit le mode de diffusion des idées. Je gage que dans un monde libre et transparent, la diffusion de la raison l’emporte sur celle de la déraison. Soit même si cette liberté permet le prosélytisme de la déraison. Et c’est cela seul qui permet l’expression et la confrontation de toutes les idées. Parce que la seule alternative est la censure qui est une régression et ouvre la porte à la violence et au totalitarisme. Ce n’est pas la censure mais la transparence qui fait s’imposer la raison.

laisser une réponse