f9c1a85c75b76033

UNE BIEN MEILLEURE IDÉE

Posté le 4 mai, 2019 dans actu / news

Que ce soit la proposition récemment exprimée par Claude Nicollier ou les plans initiaux du DMF, ah pardon le DDPS, ou que le sujet des avions de combat soit lié à celui d’une défense sol-air ou non, on parle, globalement, d’une enveloppe de 8-9-10 milliards – pour quoi ? Pour éviter le « risque » que la défense aérienne, peu importe sa définition, ne soit plus assurée par les brêles que nous avons dès 2030 ? Mais quel est le « risque » que la Suisse soit attaquée et/ou envahie par le ciel dans les 20 prochaines années ? Et quel est le risque que la Suisse subisse les dommages qui résulteront du réchauffement climatique si rien de mieux n’est fait dans les 20 prochaines années ? Poser la question c’est y répondre : ces 8-9-10 milliards, il est urgent de ne pas les allouer au DDPS mais à la lutte contre le réchauffement et au développement durable. Bonus, cela créera bien davantage d’emplois et de progrès que les « marchés compensatoires » plus ou moins alibi qui sont promis en bon marchandage de tapis dans ce type de contrats.

Cela nous permettra de réévaluer, dans les dix ans qu’il faudra au DDPS pour continuer à réfléchir sur la question, s’il est toujours nécessaire de dépenser des milliards pour une défense contre des périls disparus. Les avions de combat, c’est malheureusement une question émotionnelle. Tout suisse de mon âge a aimé les Mirages, les Vampires et les Venoms de l’après-guerre… qui nous ont fait rêver et nous sentir fiers alors qu’on nous a bien menti : ils n’ont jamais réellement fait peur à quiconque et auraient tout juste intercepté un parapente. Les temps ont changé. Les jeunes suisses actuels se fichent éperdument des avions de combat, et avoir une défense aérienne capable de résister à un réel ennemi coûterait beaucoup plus que 8-9-10 milliards. Les armées coûtent trop cher – pour rien – alors que la seule menace qui a cruellement besoin de ces milliards est claire et ailleurs. Pouvons-nous avoir le courage politique de le faire ? Il le faut.

imprimer cet article | Envoyer à un ami | Commentaires fermés sur UNE BIEN MEILLEURE IDÉE | RSS

laisser une réponse