the-morning-show-aniston-witherspoon

RTS & CIE, BULCKE ET NESTLÉ ET GENEVE PLACE FINANCIÈRE QUI SOUTIENNENT LES VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME – NOTRE MORNING SHOW À NOUS

Posté le 3 novembre, 2020 dans actu / news

Le CEO de Nestlé sur RTS : l’initiative pourra avoir l’effet contraire… La logique de l’argument de « l’effet contraire », au demeurant hypothétique et illogique, resassé par les milieux de droite face à chaque avancée progressiste, échappe – mais Nestlé « devra quitter des pays où elle forge le développement » comme… le Vénézuela. A l’en croire, Nestlé est donc en quelque sorte un facteur de développement, mais au prix de violer les droits de l’homme. Et que l’on sache, dans ces pays, les multinationales ne font pas tout à fait office d’ONG mais cherchent uniquement à faire du chiffre – ce qui est précisément leur (seul) but social. Ces arguments de Paul Bulcke sur un grand média qui lui donne tribune sont utiles : ils ne résistent pas une seconde à l’examen logique élémentaire. Pourquoi alors ne pas le dire simplement : on veut continuer à vendre et faire du chiffre, et cela sans avoir à se soucier des droits de l’homme, de l’environnement, du droit tout court parfois, ni risquer d’être poursuivis pour cela. Ce serait moins hypocrite et c’est la vérité sur laquelle ces acteurs doivent être jugés – plutôt que sur leurs contorsions. Genève Place Financière embouche la même trompette – ce dont l’histoire se souviendra. Une fois de plus il n’est plus possible de lui accorder du crédit politique ni même moral. Quant à la RTS et son feuilleton de novembre, « on ne pouvait pas agir sur des rumeurs sans des faits ».

L’entreprise de médias n’a-t-elle tout d’abord donc pas de conseiller en communication ?? Voilà bien la pire chose à dire, pas même dans le feu de l’action. Si rumeurs il y a, des mécanismes doivent être mis en œuvre pour les élucider. Ah, si ces mécanismes n’existent pas, ou ne sont pas actionnés, ou que la direction faillit, ou que l’omerta les prévient en pratique, c’est effectivement difficile… Bref, personne ne tombe de sa chaise et le bois vert n’a pas fini de s’abattre. Chez les jeunes en tout cas, tout le monde confirme les « rumeurs » sur Darius – bien présentes donc dans la cité que dans la tour. La cécité des responsables est donc incompréhensible et inexcusable, c’est-à-dire volontaire. Mais, une fois de plus, aurez-vous remarqué ? Derrière toutes ces turpitudes, toutes ces défaillances, toutes ces pénalités, il y a… des hommes. Alors oui, c’est notre The Morning Show à nous… Et cela vaut donc la peine de revoir la scène finale. Toute ressemblance est évidemment fortuite. Atchaobonsoir. On se relève dans quelques heures pour l’autre cirque, au demeurant plus effrayant encore, des élections US…

laisser une réponse