27-07-81

SPANISH BOMBS

Posté le 16 octobre, 2019 dans actu / news

Spanish Bombs in Andalucia, chantait The Clash en 1979 – sur la guerre civile espagnole. The Clash, un des quelques groupes de rock avec une réelle conscience politique – dix ans avant la chute du Mur. En 2019 – quarante ans plus tard et trente après la chute dudit Mur – on oscille entre le constat que l’Espagne n’a, elle, toujours pas atteint sa maturité politique, et celui que les mœurs et sensibilités varient encore largement d’une province à une autre du Vieux Continent. La condamnation des séparatistes catalans à des peines fermes de neuf à treize ans de prison consterne à défaut de surprendre réellement. Ces gens-là ont violé la loi, semble-t-il, mais ils n’ont pas assassiné le premier ministre, pris des enfants en otage ni fait exploser une bombe au Prado. Ils ont tenté de tester les limites politiques d’un système, certes pas par les voies constitutionnelles, mais néanmoins par l’outil même de la démocratie : un référendum. Ceci pouvait leur valoir des misères, inéligibilité, privations de droits, condamnation, mais des peines pareilles sont anachroniques. Pire, au-delà du principe qu’il est toujours dangereux de demander à des juges de faire de la politique, elles sont susceptibles d’entraîner des troubles présents et une césure future plus marquée encore dans la société espagnole, bref, le contraire des intérêts qu’il eut fallu protéger. C’est un clash alors à eux. En 2019, ils demeurent, comme Voltaire, Hergé, Cicéron et tous les grands, définitivement modernes.

Spanish songs in Andalucia
The shooting sites in the days of ’39
Oh, please, leave the ventana open
Fredrico Lorca is dead and gone
Bullet holes in the cemetery walls

The black cars of the Guardia Civil
Spanish bombs on the Costa Rica
I’m flying in on a DC 10 tonight

Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón
Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón

Spanish weeks in my disco casino
The freedom fighters died upon the hill
They sang the red flag
They wore the black one
But after they died it was Mockingbird Hill
Back home the buses went up in flashes
The Irish tomb was drenched in blood
Spanish bombs shatter the hotels
My senorita’s rose was nipped in the bud

Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón
Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón

The hillsides ring with « Free the people »
Or can I hear the echo from the days of ’39?
With trenches full of poets
The ragged army, fixin’ bayonets to fight the other line
Spanish bombs rock the province
I’m hearing music from another time
Spanish bombs on the Costa Brava
I’m flying in on a DC 10 tonight

Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón
Spanish bombs, yo te quiero infinito
yo te acuerda oh mi corazón

Spanish songs in Andalucia, Mandolina, oh mi corazon
Spanish songs in Granada, oh mi corazon

imprimer cet article | Envoyer à un ami | Commentaires fermés sur SPANISH BOMBS | RSS

laisser une réponse